Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à la newsletter
La nuit, la mer n’est qu’un bruit
Andrew Miller
Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par David Tuaillon
Littérature / Fiction
Parution : 24 août 2017

 

Éloge de la fuite terriblement romanesque, La nuit, la mer n'est qu’un bruit est une lumineuse exploration du deuil et des sentiments.

Par l'auteur de Dernier Requiem pour les innocents.

 
Tout oppose Maud et Tim. Fille unique de parents modestes, Maud est une scientifique brillante. Issu d’une famille nombreuse, aisée et fantasque, Tim passe ses journées à jouer et composer de la musique. Elle est secrète, réticente à la vie. Il est exubérant et exprime ouvertement ses sentiments. Réunis par leur passion commune, la voile, ils finissent pourtant par former un couple puis une famille. Lorsqu’une terrible tragédie les frappe, chacun réagit à sa manière. Il se réfugie chez ses parents, incapable de surmonter sa douleur. Elle décide de mettre le cap à l’Ouest pour traverser l’océan en solitaire. La nuit, la mer n’est qu’un bruit est un voyage fascinant au cœur des sentiments et de l’indicible. La réponse d’une femme impénétrable à l’appel du large.
 

 

Andrew Miller

© Abbie Trayler Smith

Andrew Miller est né à Bristol en 1960 et a vécu en Espagne, au Japon, en Irlande et en France. Il vit désormais dans le comté de Somerset en Angleterre. Auteur de nombreux best-sellers dont plusieurs traduits dans de nombreuses langues dont le français, il a reçu le prix Costa pour Dernier Requiem pour les innocents (Piranha, 2014) qui a ensuite été désigné comme Livre de l’année par le jury.

Lire un extrait

« [La nuit, la mer n’est qu’un bruit] est une apologie de la fuite, un éloge poétique de la survie. À mille lieues du portrait de femme, c’est aussi la description fascinante d’une puissance qui se conquiert à tâtons, contre vents et marées : cette force qui est "une faiblesse remodelée, une corde tressée avec de l’herbe". Depuis son premier roman, le Britannique Andrew Miller est un écrivain des abîmes psychologiques, héritier d'Henry James. A découvrir au plus vite, La nuit, la mer n’est qu’un bruit. » Alice Archimbaud, Transfuge
 
« Un livre terrible et subtil. Le genre de lecture dont on ne ressort pas indemne et dont il est difficile de se dépêtrer quand on l’a débuté. Au cœur de l’indicible et des sentiments les plus intimes, l’auteur trace son sillon, emporte le lecteur avec lui et au final laisse le lecteur pantois devant tant de maestria déployée. » Le Capharnaüm éclairé
 
« J’ai été conquise par le style épuré, pas rebutée par la partie maritime, même s’il y avait des termes techniques. C’est un recueil qui se lit au rythme du temps qui passe sans empressement… » Blog PartageLecture

« Une lenteur qui envoûte. Une lenteur qui retranscrit tous les sens et l'émotion d'une vie amoureuse : la rencontre, les différences et la tragédie - acmé douloureuse - puis enfin la renaissance... Des personnages sauvages, capricieux, lumineux et extrêmement libres ! Un récit troublant ! Un bijou ! » Librairie Delamain (Paris)
 
« C'est une des plus belles choses qu'il m'ait été donné de lire lors de cette rentrée. Une merveille. » Valérie, Librairie Poivre d'Ane (La Ciotat)

« Ce texte, lente dérive dans la solitude, nous déboussole, nous frappe en plein cœur. » Librairie Broglie (Strasbourg)

« Un roman magnifique, par la force de son personnage féminin et le chemin hors norme choisi. Une très belle découverte. » Hélène, bibliothécaire

 

 

  • Par NovaBaby
  •  le 19/09/2017

  • Le résumé est trompeur puisqu'une bonne partie du livre se passe avant, voire bien bien avant. Du coup, j'étais un peu mi-figue mimolette en avançant dans ce livre, rapport que j'attendais ce qui est ...

  • Lire la suite

  • Par antigoneCH
  •  le 27/08/2017

  • Tout commence par une chute, impressionnante… Maud glisse du pont du bateau que Tim et elle sont en train de réparer. Comme sonnée, elle se lève et fait quelques pas avant de s'écrouler. Tim est impre...

  • Lire la suite

  • Par MarieKey
  •  le 29/07/2017

  • Pas de fioritures, pas de grandiloquences, rien de particulièrement démonstratif, La nuit, la mer n'est qu'un bruit ne repose que sur de l'ordinaire, un ordinaire au style froid et presque clinique pa...

  • Lire la suite

  • Par DansMesBaskets
  •  le 21/07/2017

  • Dans cette histoire, il n'y a pas de héros, juste des gens ordinaires qui, confrontés au pire des drames, font ce qu'ils peuvent pour s'en sortir. Tim se réfugie chez ses parents. Maud n'exprime rie...

  • Lire la suite

  • Date de parution : 24 août 2017
  • Nombre de pages : 304 pages
  • Format et type de reliure : 140x220, Broché
  • ISBN : 978-2-37119-059-7
  • EAN : 9782371190597
  • Prix TTC : 19 €
  • Prix de l'ebook : 12,99 €
  • Édition originale : The crossing (Europa, 2015)