Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à la newsletter
Frankenstein à Bagdad - Ahmed Saadawi
CATALOGUE PIRANHA DU 1er SEMESTRE 2017
REVUE DE PRESSE
LA HUITIÈME VIE (POUR BRILKA)
Nino Haratischwili
 
 
« C'est à une formidable traversée du XXe siècle que nous convie la romancière, mêlant petite et grande histoire au travers de sa galerie de personnages. On pense aux grands romans russes ainsi qu'au réalisme magique des latinoaméricains. Si Tolstoï et Gabriel Garcia Marquez avaient une fille, voici ce qu'elle écrirait ! » Estelle Lenartowicz, Lire
 
« Avec  La Huitième Vie , Nino Haratischwili, écrivaine remarquée en Allemagne, signe une histoire vivante et fine de son pays d’origine. [...] Qui aime les sagas au long cours entrera sans peine dans cette histoire. Très vivante et piquetée de réflexions - empruntées à Akhmatova, Trotski, Steinbeck, Deep Purple... - éclairant chacune un grand moment du siècle. [...] On trouve de l'histoire, de la transgénéalogie et une grande finesse de psychologie chez Haratischwili. On y trouve aussi une manière poétique de décrire une vie qui découle d'une vie qui découle d'une vie. Une approche émouvante et dérisoire en même temps, montrant comment chacun « traverse les autres » pour être soi. Il y a du théâtre, du cinéma, dans cette prose très filmique. » Florence Noiville, Le Monde
 

« Une grande découverte de la rentrée. [...] La force du livre réside dans l'enchevêtrement de deux mondes : la sphère intime, familiale et le chaos politique de la Géorgie d'avant, pendant et d'après-guerre.  [...] Il y a une filiation évidente avec le grand roman russe, où se confrontent les histoires politique et familiale. Bref, Haratischwili est une jeune classique. » Transfuge

« Un roman très fort. » Oriane Jeancourt-Galignani, "Paso Doble", France Culture

« Nino Haratischwili a du souffle. Entre Russie et Géorgie, pays de naissance de la dramaturge Nino Haratischwili, passions et tragédies s'enchaînent, du bolchevisme à la chute du mur de Berlin. » Christine Sallès, Psychologies Magazine

« On dirait une nouvelle de Tchékhov. Même insouciance, même gravité.[...] Douée pour les dialogues, cette dramaturge restitue à ravir l'atmosphère de l'ancienne Russie au moment de la révolution d'Octobre. » Version Femina

« De 1917 à 2007, l'histoire convulsive de la Géorgie à travers le destin de femmes triomphantes, amoureuses, brisées, exilées, irréductiblement libres: Nino Haratischwili ose avec La Huitième Vie une saga familiale comme on n'en fait plus guère. » DNA

« Le sang et les larmes coulent, les espoirs s’envolent, les liens se délitent… Un livre fort, puissant, qui ne vous laisse aucun répit et dont on tourne avec avidité les 900 pages. » Serengo

« Célébré par la critique allemande, le roman La Huitième vie, de Nino Haratischwili, sort en France. L’ouvrage raconte la destinée de la famille géorgienne lachi et de ses six générations de femmes. » Direct Matin

« Un roman brillant et ambitieux, dans la veine du « Siècle » de Ken Follett pour le côté saga familiale et historique (version soviétique). La comparaison s’arrête là. Sans jamais nous perdre en chemin, Nino Haratischwili sonde l’âme des vivants et des morts pour nous offrir une fresque de grande ampleur, faite d’ombres et d’étincelles. » Blog Un dernier verre avant la fin du monde

« Une grande saga familiale sur plusieurs générations de femmes. L'histoire est narrée dans le contexte quotidien économique et géographique, les difficultés quotidiennes, le climat difficile, les relations sociales liées au contexte politique. C'est très intéressant, on se laisse porter par l'histoire, et le livre, malgré son épaisseur est lu rapidement. Une très belle découverte ! » Blog Chaise longue et bouquins

« Un livre que je ne peux que recommander, La huitième vie est à lire absolument ! » Blog Chez le chat du cheshire

« La Huitième vie n'est pas qu'un roman. C'est une véritable fresque familiale qui nous est conté par Nino Haratischwili. Si la Géorgie est le point d'ancrage de cette histoire, on traverse les frontières et les océans en suivant le chemin de vies des membres du clan Iachi. Un magnifique roman. » Blog Le Puy des livres

 

Lire un extrait de "Breaking News"
 
 
 
Frankenstein à Bagdad - Ahmed Saadawi
CATALOGUE PIRANHA DU 1er SEMESTRE 2017
REVUE DE PRESSE
LA HUITIÈME VIE (POUR BRILKA)
Nino Haratischwili
 
 
« C'est à une formidable traversée du XXe siècle que nous convie la romancière, mêlant petite et grande histoire au travers de sa galerie de personnages. On pense aux grands romans russes ainsi qu'au réalisme magique des latinoaméricains. Si Tolstoï et Gabriel Garcia Marquez avaient une fille, voici ce qu'elle écrirait ! » Estelle Lenartowicz, Lire
 
« Avec  La Huitième Vie , Nino Haratischwili, écrivaine remarquée en Allemagne, signe une histoire vivante et fine de son pays d’origine. [...] Qui aime les sagas au long cours entrera sans peine dans cette histoire. Très vivante et piquetée de réflexions - empruntées à Akhmatova, Trotski, Steinbeck, Deep Purple... - éclairant chacune un grand moment du siècle. [...] On trouve de l'histoire, de la transgénéalogie et une grande finesse de psychologie chez Haratischwili. On y trouve aussi une manière poétique de décrire une vie qui découle d'une vie qui découle d'une vie. Une approche émouvante et dérisoire en même temps, montrant comment chacun « traverse les autres » pour être soi. Il y a du théâtre, du cinéma, dans cette prose très filmique. » Florence Noiville, Le Monde
 

« Une grande découverte de la rentrée. [...] La force du livre réside dans l'enchevêtrement de deux mondes : la sphère intime, familiale et le chaos politique de la Géorgie d'avant, pendant et d'après-guerre.  [...] Il y a une filiation évidente avec le grand roman russe, où se confrontent les histoires politique et familiale. Bref, Haratischwili est une jeune classique. » Transfuge

« Un roman très fort. » Oriane Jeancourt-Galignani, "Paso Doble", France Culture

« Nino Haratischwili a du souffle. Entre Russie et Géorgie, pays de naissance de la dramaturge Nino Haratischwili, passions et tragédies s'enchaînent, du bolchevisme à la chute du mur de Berlin. » Christine Sallès, Psychologies Magazine

« On dirait une nouvelle de Tchékhov. Même insouciance, même gravité.[...] Douée pour les dialogues, cette dramaturge restitue à ravir l'atmosphère de l'ancienne Russie au moment de la révolution d'Octobre. » Version Femina

« De 1917 à 2007, l'histoire convulsive de la Géorgie à travers le destin de femmes triomphantes, amoureuses, brisées, exilées, irréductiblement libres: Nino Haratischwili ose avec La Huitième Vie une saga familiale comme on n'en fait plus guère. » DNA

« Le sang et les larmes coulent, les espoirs s’envolent, les liens se délitent… Un livre fort, puissant, qui ne vous laisse aucun répit et dont on tourne avec avidité les 900 pages. » Serengo

« Célébré par la critique allemande, le roman La Huitième vie, de Nino Haratischwili, sort en France. L’ouvrage raconte la destinée de la famille géorgienne lachi et de ses six générations de femmes. » Direct Matin

« Un roman brillant et ambitieux, dans la veine du « Siècle » de Ken Follett pour le côté saga familiale et historique (version soviétique). La comparaison s’arrête là. Sans jamais nous perdre en chemin, Nino Haratischwili sonde l’âme des vivants et des morts pour nous offrir une fresque de grande ampleur, faite d’ombres et d’étincelles. » Blog Un dernier verre avant la fin du monde

« Une grande saga familiale sur plusieurs générations de femmes. L'histoire est narrée dans le contexte quotidien économique et géographique, les difficultés quotidiennes, le climat difficile, les relations sociales liées au contexte politique. C'est très intéressant, on se laisse porter par l'histoire, et le livre, malgré son épaisseur est lu rapidement. Une très belle découverte ! » Blog Chaise longue et bouquins

« Un livre que je ne peux que recommander, La huitième vie est à lire absolument ! » Blog Chez le chat du cheshire

« La Huitième vie n'est pas qu'un roman. C'est une véritable fresque familiale qui nous est conté par Nino Haratischwili. Si la Géorgie est le point d'ancrage de cette histoire, on traverse les frontières et les océans en suivant le chemin de vies des membres du clan Iachi. Un magnifique roman. » Blog Le Puy des livres

 

Lire un extrait de "Breaking News"