Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à la newsletter
Lettre à la République des Aubergines
Abbas Khider
Traduit de l’allemand par Justine Coquel
Littérature / Fiction
Parution : 04 février 2016

De Benghazi à Bagdad, le drôle de voyage d'une lettre écrite par un réfugié politique à sa bien-aimée.

Pour avoir participé à une soirée entre amis autour d’un livre interdit par le régime de Saddam Hussein, Salim, jeune étudiant irakien, est arrêté par la police et risque une lourde peine de prison. N’ayant pas d’autre choix que de fuir un pays où les habitants manquent de tout sauf d’humour et d’aubergines, il trouve refuge en Libye. Sans nouvelles de ses proches, son seul but est désormais de faire parvenir, en déjouant la censure, une lettre à sa fi ancée pour l’assurer de son amour fi dèle. De « Kadhafi  City » à Bagdad City, en passant par Le Caire et Amman, son courrier, confi é à un réseau clandestin, suit un étrange et périlleux parcours, au fi l de chapitres souvent drôles et parfois glaçants qui dressent un portrait surprenant du monde arabe.
 
Abbas Khider

© Jacob Steden

Né à Bagdad en 1973, Abbas Khider, libéré de prison après avoir purgé une peine de deux ans pour raisons politiques, parvient à fuir son pays en 1996. Au terme de quatre années d’une vie d’immigré clandestin dans plusieurs pays, il atteint finalement l’Allemagne où il étudie la philosophie et la littérature. Il vit aujourd’hui à Berlin.

Lire un extrait

"Ce roman est un petit bijou qui se lit d’une traite." Sophia Andreotti - Paris Berlin

"Avec beaucoup d'habileté, Abbas Khider détourne le genre du roman épistolaire (...) C'est drôle et triste à la fois, et l'évocation des dictatures délirantes de Khadafi et de Saddam Hussein très réussie." Jean-Claude Perrier - Livres Hebdo

"De Benghazi à Bagdad, nous voici à la poursuite d'une lettre écrite par Salim, jeune étudiant irakien réfugié, à sa bien-aimée." Gazelle

"Bien qu'abordant des sujets graves et peu réjouissants, l'auteur garde un ton léger, presque drôle par moment, rendant la lecture étonnante et aisée (...) Sortant des sentiers battus, ce court roman mérite d'être découvert." Florence - Blog Thé toi et lis

"Malgré la gravité du sujet, Lettre à la République des aubergines est un roman au ton léger. Les situations familières et les personnages très réalistes permettent une distance salutaire. Je ne connais pas d'Irakiens, d'Egyptiens ou de Jordaniens, mais les personnages d'Abbas Khider manient l'ironie et la fatalité avec un naturel convaincant. Le parcours de cette lettre débute même sous des accents de comédie romantique (...)" Blog Tête de Lecture

« Octobre 1999, Salim, jeune irakien réfugié politique en Libye, se résout, après beaucoup d’hésitations à écrire une lettre à sa petite amie, restée en Irak. Pour déjouer la censure, la lettre ne passera pas par les services postaux, mais par une filière parallèle. La lettre arrivera-t-elle à sa destinataire ? Peut-être que cela n’a pas vraiment d’importance, tout du moins pour l’auteur. On le comprend très vite, ce voyage n’est pour Abbas Khider que le prétexte à une série de portraits et à un état des lieux peu flatteur de la situation politique dans cette partie du monde. » Frédérique, Fnac Montparnasse

« Lettre à la république des aubergines, c'est un retour vers les pas-si vieilles dictatures qui ont marqué l'ensemble des pays du Moyen-Orient avant le printemps arabe. Ce n'est pas un roman à thèse aride : Abbas Khider montre à la fois ses talents de satiriste dans ses croquis de profiteurs et de fonctionnaires du régime baathiste qui sont tous également instruments d'oppression et prisonniers de la situation. Le voyage d'une lettre d'amour dont les étapes différentes permettent à dévoiler les doutes des personnages qui luttent contre le fatalisme mortel. Divertissant et instructif.  » Decitre Bellecour (Lyon)

« Chaque chapitre dresse le portrait du porteur de la lettre et nous permet de comprendre ses espoirs et ses préoccupation. Cette suite de personnages drôles, émouvants, surprenants, dressent en kaléidoscope un portrait du Moyen-Orient et de ses difficultés, de la censure au marché noir, des flux de population à la propagande politique ou religieuse. On partage le quotidien de réfugiés et de routiers qui sillonnent ces différents pays, et on ressort de ce roman en comprenant un peu mieux la complexité de la situation dans cette région du monde. Un petit roman tour à tour léger et sombre, une lecture dépaysante et instructive.  » Decitre Confluence (Lyon)

  • Par Librincanto
  •  le 11/11/2018

  • La République des aubergines, c'est l'Irak de Saddam Hussein. On la surnomme ainsi car les Irakiens manquent alors de tout, sauf d'aubergines. Salim est un jeune étudiant en Irak, sous le régime d...

  • Lire la suite

  • Par Enroute
  •  le 05/11/2017

  • Il ne faut pas se fier à la légèreté du titre, le contenu est beaucoup plus brutal. Que deviennent les lettres des émigrés irakiens à leurs proches restés sur place et qui, la poste ne fonctionnant pl...

  • Lire la suite

  • Par Bill
  •  le 04/09/2017

  • Ce roman nous raconte le voyage de la lettre envoyée le vendredi 1er octobre 1999 par Salim, irakien, ouvrier du bâtiment à Benghazi en Lybie, et destinée à sa fiancée laissée il y a deux ans à Saddam...

  • Lire la suite

  • Par bdelhausse
  •  le 18/04/2017

  • Le titre en français est un peu trompeur... Dans ce qu'on peut considérer comme un roman à nouvelles, il ne s'agit pas d'une lettre écrite à destination de la République des Aubergines (style "lettre ...

  • Lire la suite

  • Par IsaNaturalTales
  •  le 07/11/2016

  • Cet été, les éditions Piranha m'ont envoyé trois livres à découvrir, afin de venir vous en parler. Je vous les ai présentés dans cette vidéo book haul sur ma chaine youtube. Je remercie encore une foi...

  • Lire la suite

  • Par Rosettre
  •  le 15/09/2016

  • Voici un titre original pour un livre qui l'est tout autant. Ecrit par un auteur originaire de Bagdad, Abbas Khider, ce "roman-vrai" nous conte le trajet d'une lettre d'amour à travers des contrées ...

  • Lire la suite

  • Par GoldElie
  •  le 13/09/2016

  • J'ai commencé cette lecture avec entrain, intriguée par son résumé original, mais je le referme quelque peu déçue. J'ai apprécié suivre les quelques morceaux de vie de ces différents personnages, l...

  • Lire la suite

  • Par Sanguine
  •  le 02/06/2016

  • Je suis tombée sur ce livre par hasard, au gré d'un de mes passages à la médiathèque. Je ne le cherchais pas particulièrement mais comme il a croisé mon chemin, je n'ai pas manqué de le glisser dans m...

  • Lire la suite

  • Par LeaTouchBook
  •  le 29/03/2016

  • Abbas Khidder nous offre un roman court, touchant et original, un roman qui apporte autant au niveau des émotions que des connaissances historiques. C'est au milieu d'un monde où la dictature règne...

  • Lire la suite

  • Par myprettybooks
  •  le 22/02/2016

  • Une lettre d'amour d'un réfugié qui veut dire à la femme qu'il aime qu'il est toujours en vie. On suit le voyage de la lettre, ce réseau clandestin et tous les personnages que la lettre croisera, en o...

  • Lire la suite

  • Date de parution : 04 février 2016
  • Nombre de pages : 142 pages
  • Format et type de reliure : 140 x 220 mm, broché
  • ISBN : 978-2-37119-032-0
  • EAN : 9782371190320
  • Prix TTC : 15 €
  • Prix de l'ebook : 10,99 €
  • Édition originale : Brief in der Auberginenrepublik (Nautilus)