Abonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à la newsletter
Butcher´s Crossing
John Williams
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jessica Shapiro
Littérature / Fiction
Parution : 06 octobre 2016

Au cœur de l’Ouest américain, terre de grandeur naturelle et de décadence humaine, une expédition tragique se prépare... Par lauteur de Stoner.

Dans les années 1870, persuadé que seul un rapprochement avec la nature peut donner un sens à sa vie, le jeune Will décide de quitter le confort dHarvard pour tenter la grande aventure dans lOuest sauvage. Parvenu à Butchers Crossing, une bourgade du Kansas, il se lie damitié avec un chasseur qui lui confie son secret : il est le seul à savoir où se trouve un des derniers troupeaux de bisons, caché dans une vallée inexplorée des montagnes du Colorado. Will accepte de participer à lexpédition, convaincu de toucher au but de sa quête. Le lent voyage, semé dembûches, est éprouvant et périlleux mais la vallée ressemble effectivement à un paradis plein de promesses. 
John Williams

Originaire du Texas, John Williams (1922-1994) est l’auteur de deux recueils de poésie et de trois romans fascinants : Butcher’s CrossingStoner et Augustus, couronné du National Book Award. Tombée dans l’oubli pendant presque quarante ans, son œuvre romanesque a été redécouverte dans les années 2000 grâce à la New York Review of Books aux États-Unis et à Anna Gavalda en France. Depuis, Butcher’s Crossing a été traduit dans une quinzaine de langues.

« Un homme face au monde sauvage, et un choc métaphysique à la source de ce grand roman western. » Alexis Liebaert, Le Magazine littéraire

« Butcher's crossing arrive en France et l'on découvre la plume culte et âpre de John Edward Williams. [...] Il signa bien avant Cormarc McCarthy un des premiers westerns réalistes de l'histoire. [...] Plus de dix ans avant les grands cinéastes du Nouvel Hollywood, Williams avait flingué d'un coup sec tous les rêves de l'Ouest. » Frédéric Mercier, Transfuge

« Aux prises avec son désir acharné de conquête de la nature, dépassée par l’instauration d’un capitalisme industriel qui renforce les antagonismes de classe et de genre, l’Amérique de John Williams est une terre de tensions lancinantes. Le livre est un western sombre, âpre et réaliste. Une belle découverte. » Pauline Guedj, Politis

« L’Américain John Williams propose une chasse aux bisons mirifique dans une vallée isolée digne de Shangri-La. » Éric Dussert, La Nouvelle Quinzaine Littéraire

« Une formidable épopée dans le Grand Ouest américain ». Télématin, France 2

« C’est un roman sur la folie des hommes. Un jeune homme de bonne famille quitte sa ville civilisée de Boston sur la côte Est de l’Amérique pour se rendre dans le Grand Ouest. Sous couvert de retour à la nature, la vraie, l’immaculée, il veut renouer avec le sel de la terre, chasser le bison, et tenter de trouver son moi-intérieur. Butcher’s Crossing de John Williams raconte avec splendeur cette aventure, véritable métaphore de la civilisation d’aujourd’hui. » Karen Lajon, JDD.fr

« Butcher’s Crossing est d’abord l’histoire fabuleuse d’une chasse comme il n’y en a déjà plus à l’époque où elle a lieu. » Claire Devarrieux, Libération

« Redécouvert dans les années 2000, Williams a la plume alerte. Sa prose est minutieuse, sèche et précise, cinématographique et classique. En 1870, Will Andrews, idéaliste en quête d’identité, abandonne ses études à Harvard pour rejoindre l’Ouest mythique et fondateur. [...]. L’Ouest, c’est la nature salvatrice, c’est aussi l’écrin de la déroute, de la désillusion, du stoïcisme et d’un basculement. L’attachement de Williams à une narration concrète, délicate, méthodique, fait du passage dans l’enfer blanc un régal qui transcende les temps. » Paris Match Belgique

« Un roman magistral et intemporel, d’un réalisme captivant et d’un lyrisme mesuré. Une histoire de courage, de violence, d’espoir et de conquête. » Historia

« Longtemps méconnu en France et révélé avec la traduction en 2011 de Stoner, l'Américain John Williams (1922-1994) est aussi l'auteur de Butcher's Crossing, western classique et plaisant, qui tient autant par le rythme des péripéties que par la personnalité des protagonistes et la force des scènes de chasse. » Baptiste Liger, Lire

« Le western le plus extraordinaire que j’aie jamais lu. » Frédéric Mercier, « Le Cercle », Canal Plus

« Formidable aventure humaine et nature indomptable, langue admirable et personnages attachants. Un chef-d’œuvre. » Ouest-France

« Une formidable aventure d’hommes face aux contradictions de leurs désirs et de leurs limites, dans des paysages ouverts à tous les rêves. » Pierre Maury, Le Soir

« D’un auteur longtemps oublié, un superbe roman d’initiation. Et quelle initiation ! » François Montpezat, Dernières Nouvelles d'Alsace

« Rien ne prépare à ce livre atypique ; aucune chronique, aucun résumé. En quelques mots, Cinq kopecks est le récit d’un chamboulement intérieur. Un chambardement du cœur et de la raison dans lequel Sarah Stricker nous plonge progressivement à travers une construction narrative saisissante. » Jean-Paul Guéry, Courrier de l'Ouest

« Un roman initiatique classique. Oui mais.... [...]On songe aux bisons massacrés dans le magnifique film de Richard Brooks, The Last Hunt, et ce n'est pas un léger compliment. » Jean-Marc Proust, Slate.fr

« L’Ouest américain, le vrai. C’est la toile de fond choisie par le Texan John Williams (1922-1994) pour ce western littéraire publié en 1960. » Monaco Hebdo

« Le second ouvrage que Julien Cranskens tient à tout prix à défendre est Butcher's crossing, de John Williams, aux éditions Piranha, une réédition d'un ouvrage sorti il y a plus de 20 ans, « description d’une chasse aux bisons qui vire au carnage dans une ville du Kansas à l'époque où émerge la modernité, à côté de laquelle les deux héros vont passer», décrit le responsable de la librairie. » L'Union

« Un nature writing âpre, loin de tout panthéisme, possédant une forte puissance narrative délivrée par la description minutieuse et habitée de cette sombre épopée. » Le Maine Libre

« Majestueuse et sauvage, la nature sert d’écrin à cette belle et puissante histoire d’hommes de l’Ouest américain publiée en 1960. » Jean-Paul Guery, La Tête en noir

« Grand auteur américain du XXe siècle et redécouvert en France au XXIe, John Williams nous livre un western littéraire tout simplement magistral ! [...] Lorsque j'ai lu ce livre j'ai pensé à Larry McMurtry, Cormac McCarthy, John Steinbeck : c'est un grand classique littéraire que nous pouvons à présent dévorer. » Blog Lea Touch Book

« L’hiver est arrivé, c'est parfait. Vous pouvez ouvrir Butcher's Crossing de John Williams. Ce "Carrefour du boucher" est un excellent roman western qui relate l’une des dernières chasses aux bisons, à une époque où elles font déjà partie des activités du passé. » Éric Dussert, L'Alamblog

« J‛ai vraiment pris un grand plaisir à découvrir ce roman. L‛écriture de John William est directe, simple et exempt de sentimentalisme (autant que les dialogues qui sont extrêmement concis), ses descriptions de la nature sont fortes et exposent admirablement la brutalité des lieux et des évènements. » Blog Libre-R ety associés

« Williams démystifie et montre une facette sombre de l'Ouest américain, et c'est ce qui rend cet écrivain d'autant plus remarquable. » Enmodelecture.com

« Un western crépusculaire magnifique. » Paperblog.fr

« Un roman maîtrisé de bout en bout – j’aime sa retenue, sa sobriété – « une prose simple et élégante » nous dit Bret Easton Ellis mais qui vous frappe droit au cœur. Un western crépusculaire magnifique. » Blog Tombée du ciel

« Butcher's Crossing de John Williams mène ses personnages aux confins de la folie et rappelle aux lecteurs l’âpreté de la vie. Une aventure avec un grand A, faite de découvertes et de moments de doute, une aventure humaine mais aussi et surtout une aventure en soi-même pour un final des plus prenants et émouvants. Un roman entre western, roman noir et nature writing que je vous conseille fortement !  » Le Capharnaüm éclairé

« Un récit très nuancé, riche et extrêmement bien détaillé. Ode vibrant à la nature, j'ai été immergé pendant quelques heures dans un univers violent, sombre, mais pas dénué d'espoir. Une véritable aventure humaine, où on se sent grandir en même temps que le personnage principal. » Le chat du Cheshire

« Butcher's Crossing est une formidable épopée dans le Grand Ouest américain. Un coup de cœur absolu ! » Xavier de Marchis, Librairie Contretemps (Paris)

« Avec une prose lyrique et poétique, John Williams signe un roman magnifique dans un décor aussi terrible que majestueux. Le voyage que s'offre Andrews n'a de cesse d'évoquer cet air libre que chacun tend à respirer, malgré les ardeurs parfois impitoyables de la nature. » Fabien Bernier, Libraire Decitre (Grenoble)

« Vous rêvez d'échapper à la vie urbaine, de partir en une folle expédition et de vivre à la dure en pleine nature ? Vous allez être servi ! Sous couvert d'un western qui a le bon goût de nous épargner les clichés - sans héros, ni indiens, ni cowboys, ni vengeance, etc - le Grand Ouest sauvage devient le terrain d'un authentique et âpre roman d'apprentissage, où il est finalement question de la nature humaine. Certes, les bisons y laissent leur peau, mais quelle aventure ce roman ! » Philippe Guazzo, Librairie Le Comptoir des mots (Paris)

« Précipitez-vous pour acheter et surtout vous faire plaisir avec la lecture de Butcher's crossing editions Piranha. Grands espaces ouest américains, portraits des quatre personnages. Du beau et bon roman. » Florence Coudert, Cultura (Brive)

« Des dialogues secs et âpres. Un très beau roman d'aventure. » David Goulois, Cultura (Chambray-Lès-Tours)

« Lu et adoré ! » Stéphanie Férial, Librairie Le Pavé du canal (Montigny le Bretonneux)

« Un magnifique western métaphysique ! » Pascal, libraririe La Parenthèse (Annonay)

« Notre coup de coeur du jour ! Gunther aime les westerns et avec Butcher's Crossing de John Williams, il n'a pas été déçu ! » Librairie La Boîte de Pandore (Lons-Le-Saulnier)

« Superbe. Très beau roman, sobre, puissant et à l’écriture élégante, Butcher’s Crossing démystifie l'ouest sauvage et dit beaucoup sur la folie humaine. Crépusculaire ! » Stéphanie, Librairie Le Pavé du canal (Montigny-le-Bretonneux)

« Une épopée incroyable, tout à fait dans la lignée des grands romans américains. » Marine Liechti, Librairie Payot (Suisse)

« Un western litteraire à lire !! » Dominique, Fnac Ternes (Paris)

« J'ai savouré l'ambiance, l'écriture, le silence et les non-dits de l'histoire, une merveille ! » Lucile, Librairie-Café La Suite (Versailles)

  • Par benifabs
  •  le 23/03/2017

  • Je ne sais plus qui m'a incité à lire ce livre, je pense un critique littéraire, mais ce n'est pas vraiment le mieux à lire si on aime les bisons. Il vaut mieux lire les livres de Dan O'brien. En deho...

  • Lire la suite

  • Par Pchabannes
  •  le 06/03/2017

  • Extraordinaire voyage dans l'Ouest américain, nature sauvage, bisons, épopée, saloon, bruit de bottes, claquements de fouet…Dès les premières pages John Wayne fait face à Yul Brynner sur la musique d'...

  • Lire la suite

  • Par troisouquatrelivres
  •  le 13/02/2017

  • Le far-west, la ville formée d'une seule rue principale, la poussière qui se soulève sous les pas des bottes... Le décor du bon vieux film de wertern se vit dans Butcher's Crossing, le quotidien des c...

  • Lire la suite

  • Par Allantvers
  •  le 13/02/2017

  • Voilà une plume américaine du western que je suis ravie d'avoir découvert au hasard d'un coup d'oeil sur sa couverture ensorcelante : une intrigante tête de bison sur fonds noir, l'oeil rond d'une doule...

  • Lire la suite

  • Par Frunny
  •  le 09/02/2017

  • C'est à Butcher's Crossing- petite bourgade du Kansas- que le jeune étudiant Will Andrews décide d'éprouver son goût immodéré pour l'Aventure.Nature, grands espaces et vie sauvage le font rêver. Acc...

  • Lire la suite

  • Par Rebka
  •  le 09/02/2017

  • Dans ce livre, ce que j'ai préféré, c'est la couverture. Bon ok j'exagère un chouia, mais il faut dire que j'ai le sentiment d'être passée un peu à côté de cette lecture, même si - comme l'indique le ...

  • Lire la suite

  • Par virginie-musarde
  •  le 30/01/2017

  • Est-ce un hasard si ce bled paumé du Kansas s'appelle "Butcher's crossing" ? Parce qu'ici, c'est bien d'une véritable boucherie dont il va s'agir, celle d'un des derniers troupeaux de bisons du Color...

  • Lire la suite

  • Par Apache
  •  le 29/01/2017

  • Un texte de 1960 ressuscité par les belles éditions Piranha. Le visage du grand ouest américain sous un angle inédit. Fresque briseuse de mythe, mêlant souffle et retenue. Du sur mesure pour les am...

  • Lire la suite

  • Par iarsenea
  •  le 22/01/2017

  • C'est un assez curieux hasard qui m'a fait découvrir ce livre. Je venais de recevoir mon Kindle en cadeau et je cherchais un livre pour l'inaugurer. Je venais de lire une tonne de critiques de livres ...

  • Lire la suite

  • Par SylvieGuevel
  •  le 10/12/2016

  • Voilà une lecture qui ne peut pas laisser la lectrice que je suis indifférente. Outre la magnifique écriture de John Williams, que les éditions Piranha ont ramené vers la lumière, l'histoire en elle m...

  • Lire la suite

  • Par Cherokee
  •  le 03/12/2016

  • Magnifique roman de John Williams . Will Andrews jeune étudiant de Harvard dans les années 1870 A une révélation : la vraie vie se conçoit dans un corps à corps au plus près de la nature , il veut viv...

  • Lire la suite

  • Par Electra
  •  le 23/11/2016

  • Impossible de résister à ce roman de John Williams quand je l'ai vu dans la liste proposée par Masse Critique et j'étais ravie quand le colis est arrivé à la maison. Je crois vous avoir déjà confié pr...

  • Lire la suite

  • Par Elliepamp
  •  le 23/10/2016

  • Wahou quelle histoire ! Lorsque Babelio a proposé ce roman dans sa dernière masse critique, j'ai directement cliqué dessus pour le recevoir et qu'elle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai reçu le mail ...

  • Lire la suite

  • Par lehane-fan
  •  le 19/10/2016

  • Moi, des bisons, j'en connais qu'un. Mais en des temps reculés, ils se comptaient, paraît-il, sur les doigts d'une famille polygame de mille-pattes, c'est dire le nombre de bestiaux au mètre carré, l...

  • Lire la suite

  • Par LeaTouchBook
  •  le 16/10/2016

  • Grand auteur américain du XXème siècle et redécouvert en France au XXIème, John Williams nous livre un western littéraire tout simplement magistral ! Nous sommes dans les années 1870 , un jeune étu...

  • Lire la suite

  • Par stephanieplaisirdelire
  •  le 26/09/2016

  • Je l'ai commencé en me disant, hop juste un chapitre et puis au lit, et en fait, j'ai tout de suite été entraînée par la plume de John Williams et par l'obsession de ce romantique gars de la ville de ...

  • Lire la suite

  • Date de parution : 06 octobre 2016
  • Nombre de pages : 304 pages
  • Format et type de reliure : 140x220, broché
  • ISBN : 978-2-37119-050-4
  • EAN : 9782371190504
  • Prix TTC : 19 €
  • Prix de l'ebook : 12,99 €
  • Édition originale : Butcher’s Crossing (New York Review Books Classics, 2007)